Lincoln MKZ 2.0H 2018

La rarissime Lincoln MKZ hybride 2018 m’a procuré beaucoup de plaisir. C’est confortable, c’est techno, c’est silencieux et ça consomme vraiment très peu. (Photo : Richard Roch)

Abordable, économique et confortable

Je ne m’en suis jamais caché, j’ai toujours aimé les grosses berlines à l’américaine. Et la rarissime Lincoln MKZ hybride 2018 m’a procuré beaucoup de plaisir. C’est confortable, c’est techno, c’est silencieux et ça consomme vraiment très peu. Si vous cherchez une berline confortable qui ne vous entraînera pas à la station-service aux deux jours, la Lincoln MKZ 2.0H 2018 répondra à vos besoins. Cependant, comme vous l’utiliserez aussi en hiver, rappelez-vous qu’il s’agit d’une traction. Il faudra malheureusement opter pour une version à essence pour profiter de la transmission intégrale.

Carrosserie

En termes de design, la Lincoln MKZ 2.0H 2018 utilise la même base que la Ford Fusion; elle n’a donc rien de spécial à offrir. On sent que le fabricant fait des efforts pour donner une personnalité à sa grande berline de luxe, mais la MKZ cache difficilement ses origines. Il y a encore du travail à faire. À mon avis, la partie avant est assez bien réussie avec des phares à diodes électroluminescentes très bien intégrés et sa nouvelle calandre. En général, toutefois, la Lincoln MKZ 2.0H 2018 reste un véhicule passablement élégant.

En général, la Lincoln MKZ 2.0H 2018 reste un véhicule passablement élégant. (Photo : Richard Roch)

Habitacle et équipement

Quand on s’installe au volant, on découvre un habitacle très bien ficelé. La finition est impeccable, les matériaux sont d’excellente qualité. Pas vraiment de plastiques durs dans l’habitacle. Les matériaux sont souples, et l’on trouve des touches de similibois et d’aluminium poli. La console est très bien intégrée à la planche de bord, et le tout forme un ensemble assez homogène; surtout qu’on n’y trouve aucun levier de vitesses, la sélection étant assurée par des boutons-poussoirs situés à la gauche de la partie centrale de la planche de bord. C’est vraiment bien exécuté.

Le cuir des sièges affiche une qualité exceptionnelle. Leur confort est sans pareil, même à l’arrière. Ils sont réglables électriquement à l’avant et propose une fonction de mémorisation de la position du côté du conducteur. Si vous avez une longue route à faire, vous pouvez même profiter d’une fonction de massage qui vous permettra de relaxer. Le système d’infodivertissement Sync 3 regroupe la navigation, le téléphone la radio Revel Ultima et pas moins de 20 haut-parleurs, et ce, pour votre grand plaisir. La voiture offre également une caméra de vision arrière, l’assistance au stationnement, le régulateur de vitesse adaptatif, la détection des angles morts ainsi qu’une foule d’autres fonctions de sécurité. À l’arrière, les passagers profiteront de deux sorties USB ainsi que d’une prise à 110 volts.

Le système d’infodivertissement Sync 3 regroupe la navigation, le téléphone la radio Revel Ultima et pas moins de 20 haut-parleurs, et ce, pour votre grand plaisir. (Photo : Richard Roch)

Pour ce qui est du coffre, là où le modèle à essence propose 436 litres d’espace de chargement, le modèle hybride, quant à lui, voit ses batteries lithium-ion amputer cet espace de pas moins de 122 litres. Cela réduit considérablement les dimensions du coffre, qui reste tout de même dans la norme pour une berline à motorisation hybride.

Mécanique

En matière de mécanique, Lincoln utilise un 4-cylindres atmosphérique de 2 litres dont la puissance se chiffre à 141 chevaux, et le couple, à 129 livres-pieds. Ça vous semblera très peu compte tenu du gabarit de la voiture, mais un moteur électrique de 118 chevaux vient compléter le tout. Jumelé à une boîte de vitesses automatique CVT, l’ensemble fonctionne très bien et permet à la MKZ d’afficher une consommation de carburant remarquable. Au cours de ma semaine d’essai, j’ai effectivement obtenu une consommation de carburant de 6,9 litres aux 100 kilomètres. Pour une voiture qui fait un peu moins de deux tonnes, c’est exceptionnel.

Comportement

La voiture se comporte très bien en toutes circonstances; et elle est très silencieuse, surtout quand la mécanique passe sur le mode électricité. La direction m’a également semblé assez précise pour une grosse berline américaine. Vous bouclerez le 0 à 100 km/h en quelque 9 secondes. Sur la route, c’est d’une douceur exemplaire. Ne vous attendez pas à négocier les virages comme si vous conduisiez une Mustang. La MKZ est une grosse berline de luxe; si vous la conduisez comme tel, elle vous rendra de précieux services à une fraction du coût en carburant.

Conclusion

La Lincoln MKZ 2.0H, si vous ne vous laissez pas aller au jeu des options, ne vous coûtera pas trop cher. Le modèle de base hybride affiche un prix de 43 000 $, ce qui est 350 $ de plus que le modèle de base à essence. Si vous cherchez une voiture de luxe sans payer le gros prix que vous demandent les constructeurs allemands et tout en restant un tantinet vert, la Lincoln MKZ 2.0H 2018 vous satisfera à coup sûr.

 

Les fleurs

  • Confort et raffinement
  • Équipement complet
  • Habitacle très bien ficelé
  • Chaîne audio de très bonne qualité
  • Caractéristiques de sécurité nombreuses
  • Consommation de carburant très basse

Le pot

  • Transmission intégrale dans le modèle à essence seulement

 

A propos de Richard Roch 30 Articles
Après des études classiques au Collège Ste-Marie, à Montréal, Richard a été embauché par Hydro-Québec en 1968 où il a œuvré en communications jusqu’à son départ, en 1997. Il travaille maintenant comme pigiste en rédaction, en révision et en traduction pour diverses entreprises dans des domaines variés ainsi que comme journaliste et chroniqueur automobile. Il se spécialise surtout dans les technologies et les véhicules verts.