Alfa Romeo Giulia TI 2017

L’Alfa Romeo Giulia Ti est une berline confortable, certes, mais également une voiture d’une élégance tout ce qu’il y a d’européen. (Photos : Richard Roch)

Confort et élégance

Je dois bien l’avouer, c’était ma première expérience au volant d’une Alfa Romeo. Et je dois aussi affirmer que j’étais passablement fébrile à l’idée de rouler une semaine complète avec cette superbe italienne distribuée par FCA. L’extravagance à laquelle je m’attendais a cédé le pas à une certaine sobriété. Ça m’a un peu surpris, mais je n’ai pas été déçu ! L’Alfa Romeo Giulia Ti est une berline confortable, certes, mais également une voiture d’une élégance tout ce qu’il y a d’européen.

En matière de berline de luxe, l’Alfa Romeo Giulia TI 2017 est mon coup de cœur de l’année. (Photo : Richard Roch)

Design et équipement

Il est difficile de parler d’une Alfa Romeo sans parler de son bouclier avant distinctif et des prises d’air qui y sont sculptées pour former le désormais célèbre trilobo qui identifie toutes les voitures de la marque. En termes de dimensions, la Giulia affiche sensiblement les mêmes dimensions que la Honda Civic. Cependant, ses lignes élancées la font paraître plus grande. Dans les faits, elle est irrésistible.

 

L’habitacle de la Giulia est d’une sobriété évidente et d’une élégance rare. Le cuir blanc contrastait avec le gris foncé de la peinture. Même les tapis étaient blancs. Le design du tableau de bord, où l’on retrouve de la fibre de carbone et de l’aluminium, est d’une simplicité désarmante. Il n’a pas ce côté plus ou moins clinquant qu’affichent, pour la plupart, les voitures vendues en Amérique du Nord. C’est vraiment chic et de bon goût !

L’habitacle de la Giulia est d’une sobriété évidente et d’une élégance rare. Le cuir blanc contrastait avec le gris foncé de la peinture. (Photo : Richard Roch)

En termes d’équipement, vous trouverez tout ce dont vous avez besoin et tout ce que la concurrence du segment peut vous fournir; je vous réfère au site web suivant pour découvrir l’équipement de base ainsi que les options offertes : https://www.alfaromeo.ca/fr_CA/cars/alfa-romeo-giulia-ti.

Le toit est divisé en deux parties : l’une, ouvrante, pour les passagers avant, et l’autre, fixe, pour les passagers arrière. La première fois que vous prendrez le volant de la Giulia, vous remarquerez des différences au chapitre du fonctionnement des diverses commandes. À titre d’exemple, le sélecteur de vitesses : au cours des premières semaines, faites très attention pour éviter de partir vers l’arrière quand vous pensez partir vers l’avant. C’est un peu déroutant au début ! À l’arrière, vous ne trouverez pas de sièges chauffants, ce qui, à mon avis, est une lacune importante pour une voiture de 62 000 $.

La voiture comporte trois modes de conduite : Éco, Normal et Dynamique. Pour les avoir essayés tous les trois, je suis en mesure d’affirmer que le mode Éco ne convient absolument pas au tempérament de cette voiture. Par contre, comme le mode dynamique autorise des performances relativement relevées, une consommation de carburant raisonnable et un excellent confort, le mode Normal devient donc totalement inutile. Si vous aimez la musique, vous aurez droit à une chaîne audio harman/kardon de première qualité.

 

Mécanique

L’Alfa Romeo Giulia Ti 2017 est mue par une mécanique tout en aluminium à 4 cylindres turbocompressée de 2 litres à refroidisseur intermédiaire qui développe une puissance de 280 chevaux et qui produit un couple très généreux de 306 livres-pieds. Cette mécanique est jumelée à une boîte de vitesses automatique à 8 rapports. Pour ce qui est de la motricité, la Giulia Ti vous propose également une transmission intégrale. Ainsi motorisée, l’Alfa Romeo boucle le 0 à 100 km/h en un peu plus de 5 secondes et vous permettra de maintenir une consommation moyenne de carburant dans les 9,7 L/100 km.

 

Comportement

Sur la route, l’Alfa Romeo Giulia Ti 2017 est une vraie routière européenne. Grâce à sa suspension avant à double triangulation avec essieu directeur semi-virtuel et à sa suspension arrière AlfaLink avec biellette verticale, la Giulia avale les courbes avec une assurance déconcertante. De plus, sa direction très précise vous permet de rouler en toute quiétude sans devoir corriger le tir sur une base régulière.

 

Conclusion

L’Alfa Romeo Giulia Ti 2017 a été une véritable révélation pour moi. Elle est belle, bien équipée, confortable, sobre, élégante, dynamique et, en termes de prix, elle se compare avantageusement à la concurrence japonaise ou allemande. Le modèle que nous avions à l’essai affichait un prix de 62 000 $, mais il est possible de se le procurer à compter de 51 000 $. En matière de berline de luxe, c’est mon coup de cœur de l’année.

A propos de Richard Roch 17 Articles

Après des études classiques au Collège Ste-Marie, à Montréal, Richard a été embauché par Hydro-Québec en 1968 où il a œuvré en communications jusqu’à son départ, en 1997. Il travaille maintenant comme pigiste en rédaction, en révision et en traduction pour diverses entreprises dans des domaines variés ainsi que comme journaliste et chroniqueur automobile. Il se spécialise surtout dans les technologies et les véhicules verts.