Spectacle aérien de Bagotville : et c’est parti

F-22 Raptor gardé
F-22 Raptor : j'ai rarement vu un avion être surveillé d'aussi près par des gardes armés... -- Photo Paul-Robert Raymond

Dès 7h30 le samedi 24 juin et le dimanche 25 juin, les gens pourront entrer sur le site du Spectacle aérien international de Bagotville (SAIB) sur la base militaire du Saguenay. Soulignant les 75 ans de la fondation de la base aérienne, ce spectacle présente pour la première fois au Québec le F-22 Raptor de la US Air Force.

On a rarement vu un avion surveillé de si près par des gardes armés. Toutefois, cela n’a pas empêché vendredi, lors de la répétition, de montrer de quoi il était capable, avec des manoeuvres qu’on n’a pas habitude de voir. Le clou de sa prestation, un vol en formation avec un avion d’hier, un P-51 Mustang.

Outre le F-22, soulignons la prestation du F-18 Super Hornet de la marine américaine, le CF-18 de démonstration aux couleurs du 150e anniversaire de la Confédération, ainsi que les grands classiques, soient la démonstration Mass Attack qui comprend six CF-18 de l’Escadron 425  Alouettes, les parachutistes de l’Armée canadienne, les Skyhawks, et l’équipe de démonstration de l’Aviation royale du Canada, les Snowbirds.

Au sol, plusieurs avions — plus nombreux qu’il y a deux ans, lors de la dernière présentation du SAIB — seront exposés au sol, dont pratiquement tout ce dont les Forces armées canadiennes comptent dans leurs parcs. Aussi, des chasseurs américains F-15 et F-16, des avions civils dont ceux du Centre québécois de formation aéronautique (CQFA) ainsi qu’un Beechcraft 1900 de la compagnie Chrono Aviation, lui aussi décoré aux couleurs du 150e du Canada.

Un « petit » nouveau peut s’ajouter sur la liste : un Airbus A400M de la Luftwaffe. Cet avion de transport se situe en termes de grandeur entre le CC-130 Hercules et le C-17 Globemaster III. Il sera possible de constater de visu ce fait car ces deux derniers seront présents.

Spectacle gratuit

L’entrée au SAIB est tout à fait gratuite ainsi que le stationnement. Cependant, le stationnement est limité à 10 000 véhicules. Des navettes du Service de transports du Saguenay sont offertes à partir de différents endroits stratégiques de la Ville de Saguenay. Les organisateurs recommandent fortement l’utilisation de ces navettes. En 2015, l’événement avait accueilli plus de 92 000 personnes.

A propos de Paul-Robert Raymond 3 Articles

Actuellement journaliste pupitreur à temps plein au quotidien Le Soleil à Québec, Paul-Robert Raymond collabore également dans les pages Auto et rédige également des textes sur l’aviation dans le même journal. Il a fondé le Magazine AutoLogique dans les années 1990, dans la foulée de l’émergence d’Internet.